∞ Derniers avis publiés ∞

- - - DERNIÈRES CHRONIQUES PUBLIÉES (sans spoilers !)
       

16 juin 2017

Shades of Magic, tome 1 – V.E. Schwab

Hello tout le monde, j'espère que vous allez bien !

On se retrouve pour mon avis sur le tome 1 de Shades of Magic, paru chez Lumen il y a une semaine ! ;) Lisez ma chronique pour savoir ce que j'en ai pensé !


Titre original (anglais) : A darker shade of magic
Auteure : V.E. Schwab
Nombre de pages : 505
Prix : 15€
Editions : Lumen
Sortie : 8 juin 2017
Lu en : français

Résumé

Un autre monde vous attend, là, de l'autre côté du mur...

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris, sans magie d'aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d'air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu'on s'y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l'a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s'y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui. 

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C'est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l'a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l'irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu'une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.


Extrait

- Tu ne te sens peut-être pas chez toi, mais tu as tout de même un toit sur la tête. Ces gens-là ne t'aiment peut-être pas, mais ils te protègent. Tu n'as peut-être pas ce que tu désires, mais je parie que tu ne manques de rien, jamais, et tu as l'audace de ne pas en vouloir parce que je ne pas de l'amour.
- Je...
- L'amour n'a jamais empêché personne de mourir de faim ou de froid, Celle, ni de se faire poignarder pour trois sous. L'amour ne t'achètera rien, alors remercie Dieu pour ce que tu possèdes et pour les gens qui t'entourent, parce qu'il te manque peut-être des choses, mais tu n'as besoin de rien.


Mon ptit com’s